Vendredi 22 février 2013 à 0:31

Jeudi soir ici, Jeudi matin là-bas. Ici c'est Monaco, là-bas c'est San Diego. 
Quatre jours que M.Schneul, mon bosche géant, mon teuton blond,  tente d'installer la gastronomie nazi chez notre ami russe, rentré sur l'un des yachts de son patron pour reprendre son travail de cuistot. J'ai attendu bêtement une nouvelle, je crois que je n'ai pas attendu de nouvelles comme cela depuis des siècles.

Comme une chatte pré-pubère en chaleur, je contrôle l'écran de mon Iphone toutes les 10 minutes, espérant à tout instant recevoir cette notification Facebook qui m'indiquerai qu'il pense à moi. 

Lundi matin, avant qu'il prenne l'avion pour San Diego, j'avais eu droit à un petit texto un peu mollasson : "Merci :) à bientôt... Kiss"
Tiens en l'écrivant j'viens de remarquer les trois petits points. Foutus points de merde! On sait jamais ce que ça veut dire. Mais une chose est sûr, ils ne sont jamais là par hasard.

Mardi matin, il a accepté mon invitation à être ami sur Facebook. Je me suis retenu de lui envoyer un signe, j'veux pas paraître trop envahissant (j'ai l'impression d'être une lycéenne en écrivant tout cela).

Mercredi Matin, il avait liké une de mes photos. A savoir que je reçois les news le matin parce que le décalage horaire transforme mon matin comme sa fin de soirée, c'est à dire que quand je me lève à 7h le mercredi matin, il est 22h mardi soir à San Diego. Mercredi soir j'ai pris mes couilles à pleines mains (enfin mes seins, vue que je parle comme une nana tout juste réglée), et je lui ai écris un message :

"My wednesday is quite finished, yours might just start. How are you doin'?! Are you yet back to work?!"
Pour les non-anglohones: "Mon mercredi s'achève, le tien doit tout juste commencer. Comment vas-tu? As-tu repris le travail?"

Simple, clair,concis, détaché,genre j'te kiff mais j'm'en fous, genre j'suis pitoyable à m'auto-analyser mes messages mais j'continue.

http://nurse-tony.cowblog.fr/images/IMG0883.jpg
Jeudi matin, il a répondu!!! Yahou!!

"Hey, congratulations for your exams!!! i'm back at work. soooo tired! but i'm happy to be back. i love my crew and my boat. that weekend with you was just amazing! i didn't expect anything and then it turned out to be wow... kiss from california, Andre :)"

Translation: "Hey, félicitations pour tes exams!! J'ai repris le travail, trop crevé! Mais content d'être de retour. J'adore mon équipe et mon bateau. Ce WE avec toi était juste AMAZING! Je ne m'attendais à grand chose, et il s'est trouvé que c'était WOW... Kiss from California, Andre :)"


Ok? Avouez! Ce "Amazing", Ce "Wow" ces trois putains de "...", ça fait rêver non? 

Je sais que je m'enflamme peut-être, que ce n'est peut-être rien d'autre qu'un WE que l'on oubliera vite, je sais que peut-être que je ne devrait pas m'attacher à ces foutus détails, je sais que je ne devrais pas me satisfaire de ces infos du matin, pour déterminer la taille de mon sourire au lever. Mais je sais que je ne sais pas, je sais juste que tout n'est que "peut-être pas".

Mais si c'était un "pourquoi pas?" Et si j'essayais de l'avoir pour moi celui-là? Et si je me battais pour une fois?

Oui, cette fois je vais me bouger le cul, et celui-là je l'aurais pour moi, ce beau gosse sera mon beau gosse.

Marre de les laisser me passer sous le nez, les uns après les autres sans résistance, marre d'en voir passer qui ne m'intéresse pas. Celui-là, j'ai trois mois pour apprendre à lui montrer, en quelques mots par jour, qui je suis vraiment, et à quel point il a besoin de moi, à quel point j'aurais un jour besoin de lui, à quel point un nous, serait beau et sublime. A quel point je suis fou d'y croire.

Je vais  prendre un risque, je vais investir dans ma vie sentimentale, au détriment peut-être, en cas d'échec, de ma santé mentale. Mais sans risque il n'y pas de succès. 

J'ai arrêté de me planter dans les études, dans les relations familiales, j'ai arrêté de fumer, j'ai arrêté de manger que des cochonneries et de grignoter entre les repas, j'ai arrêté de lézarder plutôt que de faire du sport, j'ai arrêter de croire que le travail ne paye pas, j'ai arrêté de croire que j'étais incapable de réussir. 

J'ai compris que je peux réussir partout. L'amour est le seul endroit où je n'arrête pas d'être un perdant. Mais un perdant c'est un feignant. Je veux réussir et j'y travaillerais. Je crois que j'ai le Coup de Foudre. 

En espérant que la chute ne sera pas trop dure. Et que je n'aurais pas encore une fois, honte de mon sentimentalisme, en relisant tout cela dans quelques mois.

Par Kyra le Samedi 23 février 2013 à 15:21
Moi je trouve ça juste trop mignon. Si tu as envie de t'investir et de te battre maintenant c'est qu'il y a une raison. Ne pense pas aux côtés néfastes, bat toi et kiffe.
J'espère aussi que tu ne souffriras pas mais en attendant, profite de ces petits moments de bonheur qui te sont offerts.. ;)

Des bisous hétéros ! ♥
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://nurse-tony.cowblog.fr/trackback/3231639

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast